Consultez notre blogue
 Suivez-nous:
Pour rester à l'affut des actualités de Chiromédic inscrivez-vous dès maintenant à son infolettre: Votre courriel

 Maux de tête et de cou


Plusieurs conditions peuvent être en lien avec des maux de tête ou de cou. Voici quelques exemples des conditions que nous traitons. Bien entendu, cette liste n'est pas exhaustive, alors pour plus de détails, contactez-nous.

 

inivi
inivi

 

HERNIE DISCALE CERVICALE

Présentation

• Douleur au cou, affectant habituellement un côté, accentuée par le mouvement.
• Peut être associée à une douleur, des engourdissements ou une faiblesse au niveau d’un bras.
• Spasme de la musculature du cou possible.
• Douleur aggravée par un effort, un éternuement ou la toux.
• Sans traitement approprié, cette condition peut se développer en problème chronique et récurrent.

 

HERNIE DISCALE CERVICALE inivi HERNIE DISCALE CERVICALE inivi HERNIE DISCALE CERVICALE

                                            

Causes

• Le disque est une structure molle qui agit comme un tampon intervertébral. De forme ronde, il est constitué d’une substance gélatineuse entourée par des ligaments résistants. Suite à une faiblesse et à une fissure de l’anneau ligamentaire, se produisant de façon graduelle ou soudaine, le noyau peut s’infiltrer et exercer une pression sur la structure environnante, incluant la mœlle épinière et les nerfs.
• Traumatismes accumulés au niveau du cou.
• Fait suite souvent à un incident mineur, particulièrement en flexion.
• Souvent des antécédents de douleur cervicale.
• Antécédents familiaux de problèmes discaux.
• Conditions sous-jacentes affectant le cou
• Chirurgies au cou dans le passé.

Traitements

Traitement initial
- Contrôle de la douleur et de l’inflammation à l’aide de la neurocryothérapie et le kinésio taping, d’anti-inflammatoires, de relaxants musculaires ou d’analgésiques.  
- Repos et glace (20 minutes / 2 heures)

Traitement conservateur
- Manipulation vertébrale et traction.
- Travail de tissus mous (Active Release Techniques et Graston)
- Exercices

Traitement drastique 
- Chirurgie; résultat variable d’une personne à l’autre, mais rarement 100% mieux.

Prognostic

Cette condition se traite habituellement en 6 semaines avec des traitements conservateurs appropriés (80% s’améliore en 6 semaines). Par contre, si on attend plusieurs semaines avant le début du traitement, celui-ci peut être plus long et le patient peut conserver des séquelles (douleur persistante, récidive, etc.).

ATTENTION ! Si les engourdissements ou les faiblesses dans le bras s’accentuent ou des problèmes d’incontinence se manifestent, consultez votre médecin immédiatement.

 

LES MAUX DE TÊTE

Les causes du mal

Un mal de tête peut être passager.  Il se manifeste parce qu’on est surmené ou qu’on a trop « fêté » et il disparaît en général dès que nous reprenons nos activités normales.  Souvent, un peu de repos ou d’exercices au grand air suffit à chasser la douleur.  Ces maux de tête ne sont pas inquiétants.  Par contre, des maux de tête très douloureux qui reviennent fréquemment doivent être pris au sérieux et traités avec soin.

Les causes des maux de tête ou migraines sont nombreuses. Ils peuvent être provoqués par une dilatation des vaisseaux sanguins, des spasmes musculaires du cuir chevelu, une sinusite, des troubles de la vue, de l’hypertension, une irritation ou une inflammation des méninges (l’enveloppe du cerveau), une irritation des nerfs ou une augmentation de la pression du liquide céphalo-rachidien dans lequel baignent le cerveau et la moëlle épinière.

Un autre des grands responsables des maux de tête est le traumatisme au cou qui peut amener une irritation mécanique des racines nerveuses. Les traumatismes dans la région du cou ne sont pas toujours dus à des chutes, à des collisions ou à des accidents sérieux.  Un traumatisme peut se développer parce que des articulations sont sollicitées sans cesse ou qu’elles le sont inéquatement.  Les athlètes sont sujets à ces traumatismes, tout comme les ouvriers de la construction.  Quant à eux, les camionneurs ou les secrétaires qui ont une mauvaise posture risquent également d’avoir ces problèmes.  En fait, personne n’est à l’abris des maux de têtes chroniques.

Maux de tete

Le chemin du mal

La douleur ressentie lors de maux de tête ou de migraines provient du nerf trijumeau et des trois premières racines nerveuses cervicales.  Quand on a mal à la tête, ce n’est pas le cerveau qui est douloureux, car le tissu cérébral n’est pas sensible.

Quand ils apparaissent ?

Les maux de tête ou les migraines peuvent se manifester lors :
• D’un effort visuel prolongé (ex :lire durant plusieurs heures)
• D’une fatigue prononcée, où on tarde à prendre du repos
• De la consommation de certains aliments (ex : du chocolat)
• D’un traumatisme
• D’anxiété
• De stress et de tension
• D’un changement hormonal
• Des menstruations  chez certaines femmes
• D’un changement de concentration de certaines substances chimiques dans le système nerveux (ex : la sérotonine)

Le rôle du chiropraticien

Le chiropraticien peut prévenir ou soigner des maux de têtes liés aux systèmes nerveux et musculo-squelettique.  Il interviendra efficacement pour traiter la cause et pas uniquement les symptômes.  Il utilisera une méthode naturelle afin de redonner de la mobilité aux vertèbres et de soulager les tensions musculaires.

Pour qui veut éviter, dans la mesure du possible, les médicaments et la chirurgie, la chiropratique est un choix naturel !


SYNDRÔME FACETTAIRE CERVICAL

Description

• Irritation douloureuse au niveau du dos résultant d’une blessure aux articulations facettaires ou aux disques de la colonne.
• Peut se manifester par une raideur dans le cous ou par une douleur cervicale intense pouvant irradier dans le bras ou la tête.
• Sans traitement approprié, cette condition peut se développer en problème chronique et récurrent. 

SYNDRÔME FACETTAIRE CERVICAL

Causes

• La douleur provient d’une irritation et d’une inflammation locale d’une ou de plusieurs facettes articulaires.  Le nerf peut être impliqué à sa sortie et créer une douleur qui irradie.  Une blessure au disque de la colonne peut également être présente.
• Le syndrome facettaire est du à une blessure du cartilage de l’articulation facettaire, résultant d’un mouvement excessif, particulièrement en rotation et en extension.
• Cette irritation peut être causée par différents types d’incidents :
          - faux mouvements
          - soulèvement rapide d’une charge
          - chute ou traumatisme
          - mauvaise posture prolongée
          - travail ou activité répétitive dans des conditions défavorables
          - lordose lombaire augmentée ex:femmes enceintes, personnes obèses
          - arthrose

Traitements

• La glace (20 minutes / 2 heures), le repos et les thérapies complémentaires telles que la neurocryothérapie et le kinésio taping sont toujours de mise pour diminuer l’inflammation et la douleur intense.
• Éviter les activités qui accentuent la douleur (hyperextension et rotation)
• Une fois la douleur contrôlée, les manipulations vertébrales sont le traitement le plus efficace pour ce type de problème. Ils permettent de redonner du mouvement et de décompresser l’articulation.
• Travail de tissus mous (Active Release Techniques et Graston)
• Renforcement de la musculature associée.
• Étirement de la musculature associée.
• Anti-inflammatoires,  relaxants musculaires et analgésiques au besoin
• Les injections facettaires peuvent apporter un certain soulagement mais ne règlent pas le problème de base au niveau de l’articulation. 
• La chirurgie, qui consiste en fusionner deux vertèbres ou plus, est rarement nécessaire.

Prognostic

À l’aide de manipulations et de conditions favorables, on peut voir une amélioration notable en 14 jours et une rémission en 4 à 5 semaines.  Par contre, si on attend plusieurs semaines avant le début du traitement, celui-ci peut être plus long et le patient peut conserver des séquelles (légère douleur persistante, récidive, faiblesse au cou, etc.).

ATTENTION ! Si vous développez des engourdissements ou des faiblesses dans les membre supérieur ou des problèmes d’incontinence, consultez votre médecin immédiatement.



BBo;ghsgb;lhkrhea;kjoSYNDRÔME FACETTAIRE CERVICAL

 

 

Description

·         Irritation douloureuse au niveau du dos résultant d’une blessure aux articulations facettaires ou aux disques de la colonne.

·         Peut se manifester par une raideur dans le cous ou par une douleur cervicale intense pouvant irradier dans le bras ou la tête.

·         Sans traitement approprié, cette condition peut se développer en problème chronique et récurrent. 

 

Causes

·         La douleur provient d’une irritation et d’une inflammation locale d’une ou de plusieurs facettes articulaires.  Le nerf peut être impliqué à sa sortie et créer une douleur qui irradie.  Une blessure au disque de la colonne peut également être présente.

·         Le syndrome facettaire est du à une blessure du cartilage de l’articulation facettaire, résultant d’un mouvement excessif, particulièrement en rotation et en extension.

·         Cette irritation peut être causée par différents types d’incidents :

-faux mouvements

-soulèvement rapide d’une charge

-chute ou traumatisme

-mauvaise posture prolongée

-travail ou activité répétitive dans des conditions défavorables

-lordose lombaire augmentée ex:femmes enceintes, personnes obèses

-arthrose 

 

Traitements

·         La glace (20 minutes / 2 heures), le repos et les thérapies complémentaires sont toujours de mise pour diminuer l’inflammation et la douleur intense.

·         Éviter les activités qui accentuent la douleur (hyperextension et rotation)

·         Une fois la douleur contrôlée, les manipulations vertébrales sont le traitement le plus efficace pour ce type de problème. Ils permettent de redonner du mouvement et de décompresser l’articulation.

·         Travail de tissus mous (Active Release Techniques et Graston)

·         Renforcement de la musculature associée.

·         Étirement de la musculature associée.

·         Anti-inflammatoires,  relaxants musculaires et analgésiques au besoin

·         Les injections facettaires peuvent apporter un certain soulagement mais ne règlent pas le problème de base au niveau de l’articulation. 

·         La chirurgie, qui consiste en fusionner deux vertèbres ou plus, est rarement nécessaire.

 

Prognostic

·         À l’aide de manipulations et de conditions favorables, on peut voir une amélioration notable en 14 jours et une rémission en 4 à 5 semaines.  Par contre, si on attend plusieurs semaines avant le début du traitement, celui-ci peut être plus long et le patient peut conserver des séquelles (légère douleur persistante, récidive, faiblesse au cou, etc.).

 

 

ATTENTION ! Si vous développez des engourdissements ou des faiblesses dans les membres supérieurs ou des problèmes d’incontinence, consultez votre médecin immédiatement.